Cocorico

L’histoire du jeans

Un basique du dressing aujourd’hui, pantalon de mineurs et de cow-boys au milieu de XIXe aux Etats-Unis ou encore habit de bergers du Sud de la France il y plusieurs décennies, la production et les ventes mondiales de jeans représentent aujourd’hui 2,3 milliards d’unités par an.
Retraçons ensemble ses origines et son histoire. Le jeans denim originaire de Nîmes… oui mais pas seulement.

Les origines du jeans commencent au XVIe siècle dans l’Italie du Nord. La ville de Gênes est en effet réputée pour cette toile de coton et de lin qu’elle exporte en Angleterre et en France à Nîmes par le port de Gênes, d’où le nom de « jeans ».

Au XVIIe siècle, à Nîmes, les tisserands conçoivent un autre tissu, une toile de laine et de soie en armure de serge.  Cette toile de ton beige, réputée pour sa résistance (elle est utilisée comme vêtement de travail des bergers et paysans cévenols), est par la suite exportée à Gênes et teintée en bleu indigo pour en faire un vêtement bon marché, résistant, moins salissant que le beige clair et facile d’entretien. Cette toile prendra le nom de « denim » (de Nîmes).

Ce tissu très résistant est importé aux Etats-Unis dès la deuxième moitié du XIXe siècle. Il sert alors à la fabrication de voiles de navires, de bâches de chariots et de tentes. L’un des grands marchands de ce textile n’est autre que le Bavarois Levi Strauss à la tête d’un commerce de tissus et vêtements, Levi Strauss & Co., installé sur la côte ouest américaine lors de la ruée vers l’or en 1853.

Un de ses clients, Jacob Davis, lui achète ses toiles et taille dedans des pantalons de travail renforcés par des rivets en cuivre parvenant ainsi à satisfaire les exigences en matière de solidité d’une clientèle de  bûcheron et de mineurs. Devant le succès de son pantalon il propose à Levi Strauss de s’associer. Deux brevets de pantalons sont déposés dont l’un en denim (technique du serge de Nîmes).

Ça y est vous connaissez toute l’histoire du jeans :  La ville de Gênes qui donna par déformation de la prononciation américaine le « Jeans », ou encore la teinture indigo (bleu) utilisée à Gênes qui donnera le « blue jeans », et enfin la technique du serge de Nîmes qui donna le denim.

Bref, un Allemand empruntant un tissu italien, pour le travailler à la française et le vendre aux Etats-Unis, le jeans est véritablement une histoire cosmopolite !

Aujourd’hui le jeans Made in France renaît avec 9 marques que nous vous faisons découvrir.

Partager cet article

Une réaction ?

dix-sept − 10 =