Cocorico

C’est l’histoire du Cola et d’un Corse

Un peu d’histoire ça fait pas de mal, surtout quand elle est Made in France et plus précisement Made in Corsica. Et cette histoire c’est celle du soda : le Cola.


Le Coca-Cola, tout le monde connaît. Ce soda américain né officiellement en 1886 est le plus populaire au monde. Mais, cocorico, si le Coca-Cola est effectivement une invention américaine, elle a vraisemblablement été influencée par une boisson corse !

angelo_mariani_newspaperEn 1863, soit plus de 20 ans avant la création du Coca-Cola, un pharmacien corse prénommé Angelo Mariani invente une boisson à laquelle il donne son nom : le vin Mariani.

3029La mixture se compose alors essentiellement de vin rouge de Bordeaux et de feuilles de coca et donnerait des forces à ses consommateurs en plus d’avoir des propriétés antalgiques. Et pour cause, les feuilles de coca contiennent un principe actif bien connu aujourd’hui : la cocaïne.

Il est assimilé à un médicament et recommandé par les médecins comme tonique avec des effets immédiats contre la grippe, les maux d’estomac, l’anémie, la dépression et les faiblesses sexuelles ! C’était le viagra de l’époque ! L’Académie de Médecine de Paris lui reconnaît même le titre de « vin des athlètes » et d’excellentes vertus pour les cordes vocales.

Le «vin mariani» connaît, à partir de 1868, un succès mondial. En effet, Angelo Mariani possédait un bon sens commercial. Il eut la bonne idée de faire faire la publicité du vin Mariani par des personnalités de son époque, et gratuitement en plus. On trouve parmi ces messages de reconnaissance envers Angelo Mariani et son breuvage, les propos du pape Leon XIII, de la reine Victoria et des souverains de Russie, de Suède, de Norvège, des présidents de États-Unis Grant et Mac Kinley, tout comme ceux de Dumas fils, Edmond Rostant, Emile Zola, Anatole France,Jules Verne…, de nombreux artistes du monde de la chanson, du théatre et du cinéma, et du scientifique Thomas A. Edison.

« J’ai à vous adresser mille remerciements, cher Monsieur Mariani, pour ce vin de jeunesse qui fait de la vie, conserve la force à ceux qui la dépensent et la rend à ceux qui ne l’ont plus. » Emile Zola.

Angelo développe aussi des outils de marketing moderne, cartes postales, affiches et médailles toutes réalisées par des artistes connues et, à chaque fois, en nombre limité.

vnmriani10  vin_mariani

Le vin Mariani et ses dérivés furent imités sans que cela inquiète Angelo Mariani qui pensait être garanti contre les falsifications par la reconnaissance des hautes personnalités de la planète. Il y eut plusieurs reproductions. Mais c’est le French Coca Wine, lancé à Atlanta, aux États-Unis, par le pharmacien John Smith Pemberton en 1884, qui va changer la donne.

Mais la recette de l’Américain, qui contient coca péruvien, noix de kola et vin français, fait face en 1886 à la prohibition qui régit l’État de Géorgie. Le comté d’Atlanta interdit l’alcool, et Pemberton remplaça le vin par du jus de citron et de l’eau gazeuse. Le comptable de la pharmacie trouva le nom « Coca-Cola », la célèbre boisson était née !

Et tandis que de l’autre côté de l’Atlantique le Coca-Cola se débarrasse de ses dernières traces de cocaïne, la boisson corse est quant à elle interdite en France. Son inventeur décède en 1914 et ses successeurs développent alors une nouvelle boisson mais celle-ci n’aura jamais un succès équivalant à celui de la marque américaine.

Découvrez le Tour de France des Colas


Sources textes :

Et si vous souhaitez en savoir encore plus sur le vin Mariani (oui, c’est possible…) et autres spiritueux direction l’Exposition Universelle des Vins et Spiritueux

 

(source photo : www.shutterstock.com)

Partager cet article

Une réaction ?

treize − douze =